Prévention

Aborder l’hiver avec sérénité grâce aux huiles essentielles

Pourquoi ne pas utiliser les huiles essentielles pour nos petits maux de l’hiver et faire de la prévention. Les plantes ont fait leur preuve et ne peuvent plus être considérées comme de la poudre de perlimpinpin ; leur efficacité est prouvée scientifiquement. Ce sont des extraits de plantes, composés de nombreuses molécules aromatiques, si concentrées, que ces substances viendront à bout de bon nombre de maux.

Mais avant de commencer, je souhaite tout de même apporter votre attention sur le fait que même si ce sont des produits naturels, il faut tout de même veiller à les utiliser prudemment en respectant les modes d’utilisations et les dosages.

Les huiles essentielles ne seront pas utilisées par les femmes enceintes ou allaitantes, par les enfants de moins de 7 ans et les personnes à risques (asthmatiques, allergiques, en cas de cancers hormonaux dépendants …). Pour toutes les autres, essayer de faire un petit test en mettant deux gouttes d’huiles essentielles dans le creux du bras avec un peu d’huile végétale car certaines HE sont dermocaustiques. Je vous renvoie au protocole du site de la compagnie des sens.

L’aromathèque de l’hiver que je vous propose sera composée de plusieurs huiles essentielles à spectre surtout anti infectieux, anti bactérien et anti viral.

Les huiles essentielles à privilégier sont celles comportant :

des phénols comme l’origan compact, le clou de girofle ou la sarriette des montagnes par exemple. Elles sont de parfaites anti infectieuses (antivirales, antibactériennes, antifongiques, antiparasitaires), des HE anti inflammatoires, toniques et stimulants généraux.                              Attention : elles sont à utiliser avec beaucoup de précaution car elles sont dermocaustiques, hépatotoxiques et immunodépressives. Il faudra impérativement les utiliser sur une courte durée (pas plus de 5 jours en tous les cas) et il est serait préférable d’associer l’une de ces huiles à l’essence de citron qui est hépatoprotecteur.

des oxydes (1,8 cinéole) comme l’eucalyptus globuleux et radié, le niaouli, le romarin à cinéole, le ravintsara  qui sont d’excellents expectorants, mucolytiques, antibactériens, antiviraux, énergisants. Ces HE doivent également être utilisées avec précaution en respectant les dosages.

des alcools comme l’HE de bois de rose ou de bois de Hô, l’arbre à thé, le thym à linalol qui sont également des HE antibactériennes, antivirales, antifongiques, anti parasites et immunomodulantes. Ces HE ont une meilleure action immunostimulante et sont à privilégier dans le traitement anti infectieux des enfants car elles sont non toxiques à doses physiologiques.

Je vais détailler chaque huile essentielle avant de vous proposer quelques exemples d’utilisations.

Tout d’abord, l’huile essentielle de ravintsare : (que l’on peut remplacer par l’HE de bois de Hô ou de saro). C’est une HE tonique, neurotonique, immunostimulante. Elle est antivirale et est une microbicide exceptionnelle. Elle dégage les voies respiratoires (anti catarrhrale, expectorante). C’est l’HE à avoir chez soi en cas de rhume, grippe, bronchite, refroidissement…

L’huile essentielle d’eucalyptus radié (plutôt que l’eucalyptus globuleux qui a une odeur plus forte, est déconseillée aux asthmatiques et qui assèche plus rapidement les muqueuses). C’est une HE anticatarrhale, expectorante, décongestionnante, antitussive, antivirale, antibactérienne, stimulante immunitaire, anti inflammatoire, énergisante et neurotonique. C’est une HE très intéressante pour toutes les infections de la sphère ORL. Elle peut être utilisée en diffusion pour éviter la propagation des agents infectieux.

Elle peut être associée à la lavande vraie et au niaouli dans les cas d’otites, rhino- pharyngites, et sinusites.

En usage externe, en application sous la plante des pieds et le plexus solaire, elle fait des merveilles pour éloigner la grippe et les infections virales. Vous pouvez par exemple diluer 2 gouttes de ravintsare et deux gouttes d’eucalyptus radié dans une cuillère à café d’huile végétale d’amande douce.

L’huile essentielle de cajeput augmente la capacité respiratoire et l’énergie vitale tout en diminuant l’hypersécrétion respiratoire. C’est une HE anti inflammatoire, décongestionnante veineuse, décontracturante, antispasmodique.

L’huile essentielle de lavande pour ses propriétés calmantes, sédatives et apaisantes, pour les contractures et apaiser les douleurs. Grâce à sa richesse en esters, cette HE agira tout autant en surface sur le symptôme qu’en profondeur sur le terrain. C’est une HE que l’on va surtout utiliser en diffusion, en gargarisme ou en inhalation.

L’huile essentielle de niaouli (ou arbre à thé qui est de la même famille mais qui est plutôt conseillé pour les affections aiguës) est énergisante et purifiante ; elle est connue pour stimuler les défenses naturelles et c’est l’HE incontournable pour passer l’hiver en toute tranquillité. Cette HE anti infectieuse est très utilisée pour tous les problèmes des voies respiratoires (rhume, nez bouché, sinusite).

L’huile essentielle de thym à linalol (ou thym à thujanol mais qui est plus approprié pour les adultes, en respectant les dosages et sur une courte durée) a une action bactéricide, est efficace contre les virus, elle stimule le système nerveux central. Cette huile essentielle a une action plus douce que le thym à thujanol (phénols), elle est particulièrement indiquée dans les maladies infectieuses de l’enfant. Elle est adaptée dans les rhinites, rhino-pharyngite, otites, infections broncho-pulmonaires.

L’huile essentielle de citron est purifiante, elle a une action anti-infectieuse et antibactérienne, des propriétés toniques et assainissantes, stimulantes et est un antiseptique atmosphérique de 1er ordre. Le staphylocoque est neutralisé en seulement 5 minutes par l’essence de citron. Des études scientifiques ont démontrés qu’en diffusion cette huile essentielle est particulièrement intéressante en période de grippe.

L’huile essentielle de menthe poivrée a une action stimulante et neurotonique, elle a des propriétés immunostimulantes et anti infectieuses (anti bactériennes et anti virales), a des propriétés antalgiques et anti inflammatoires légères (ex : céphalées liées aux sinusites). C’est un anti-douleur grâce à son petit coup de frais.

L’huile essentielle de pin sylvestre est un décongestionnant respiratoire, anti inflammatoire, antiseptique et un stimulant général.

L’huile essentielle d’épinette noire agira sur la fatigue physique en équilibrant l’énergie et en chassant les angoisses (3 gouttes diluées dans une huile végétale en massage dans la zone des surrénales au niveau des reins).

Les modes d’utilisations :

en diffusion : c’est le 1er geste à avoir . Vous pouvez mélanger 2 à 4 huiles essentielles en mettant 5 à 6 gouttes dans votre diffuseur (ex : 2 gouttes d’huile essentielle de citron, 2 gouttes d’eucalyptus radié, 2 gouttes d’huile essentielle de pin sylvestre)

ou en spray assainissant pour bien désinfecter les pièces. On y mettra quelques huiles essentielles réputées anti infectieuses et on vaporisera en brume légère pour permettre aux molécules aromatiques de rester suffisamment longtemps dans l’air.

Spray assainissant (100 ml) :

en inhalations  : exemple pour une rhino-pharyngite

dans un bain : soit en mélangeant 10 gouttes d’une ou plusieurs de ces huiles ci-dessus dans un gel douche ou du miel avant de mettre ce mélange dans l’eau, soit en préparant d’avance un sel de bain.

 

 

en friction : en prévention, en diluant dans une cuillère à café d’huile d’amande douce 4 à 6 gouttes de ravintsare ou un mélange d’eucalyptus radié, niaouli et menthe poivrée. Si la maladie est déjà bien installée, on peut augmenter le nombre de gouttes mais prenez conseil auprès d’un professionnel.

Exemple pour une otite : 1 goutte de lavande vraie et une goutte de niaouli dans une cuillère à café d’huile d’amande douce et on frictionne en-dessous et tout autour des oreilles. On peut également mettre 2 à 4 gouttes de cette petite préparation sur une mèche de coton et mettre les mèches dans les oreilles.

Je vous prépare un prochain article sur une recette de baume décongestionnant pour frictionner les bronches.

en interne : des capsules d’origan ou d’oléocaps, soit en prévention pour maintenir les défenses naturelles et la santé respiratoire ; soit en cas d’infections déjà déclarées. Ce sont simplement les dosages qui changent. Certains sites préconisent de mettre 2 gouttes d’HE d’origan sur une mie de pain, mais ce n’est pas très agréable au goût. L’idéal serait de vous procurer en pharmacie des gélules vides que vous remplirez d’huile d’olive avec 2 gouttes d’HE d’origan, à prendre 3 fois par jour, mais attention, pas plus de 3 à 5 jours car cette huile est hépatotoxique.

Vous pouvez également préparer un sirop, un spray ou des bonbons adoucissants pour les maux de gorge (recettes à venir sur le blog).

suppositoires : vous pouvez les faire préparer d’avance en pharmacie, mais seulement dans quelques pharmacies dont voici la liste régulièrement mise à jour sur le site de Danièle FESTY.

Il y a bien d’autres solutions naturelles que l’on peut combiner avec les huiles essentielles que je vous donnerai au fur et à mesure, comme l’argent colloïdal, le chlorure de magnésium, l’extrait de pépin de pamplemousse, l’oligothérapie, l’homéopathie, ….

 

Je vous propose de réaliser toutes ces recettes et bien d’autres encore lors de mes ateliers dans ma région, ainsi que des modules d’initiation aux huiles essentielles sur différentes thématiques (jeunes mamans et bébés, la détox, les angoisses et le stress, les maux de l’hiver, la ménopause, la cuisine, les animaux, …) pour vous apprendre les notions de base sur les huiles essentielles et à savoir les utiliser en toute sécurité. Pour plus de détails, merci de me laisser vos coordonnées, je me ferai un plaisir de vous renseigner.

 

Attention
Toutes ces informations proviennent de mes différentes formations, livres, expériences et d’informations prises sur des sites professionnels et ne sauraient se substituer aux conseils de votre médecin adaptés à votre situation médicale, votre profil et votre âge.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *