Recettes

Thé de Noël « fait maison » sans arômes ni colorants artificiels

Voilà déjà un petit moment que je voulais essayer une recette de thé de Noël.

Comme il est de plus en plus difficile de trouver quelque chose de naturel de nos jours, et que je veux offrir aux gens que j’aime quelque chose de sain et de bon, je préfère prendre un peu de mon temps et confectionner moi-même les cadeaux que j’offre.

Une amie m’a prêté un très joli livre la semaine dernière (« Je crée mes cadeaux gourmands » de Marie Chioca et Delphine PASLIN) où il y avait la recette de ce fameux thé de Noël. Je me suis donc empressée de l’essayer et la préparation qui en est très simple d’ailleurs m’a remplie de joie ; les effluves de ce mélange d’épices est divin et le goût nous transporte déjà dans l’ambiance des fêtes de Noël.

Il vous faudra :

– l’écorce de 2 oranges bio séchées

– 16 clous de girofle

– 20 graines de cardamone

– 60 g de badiane

– 4 bâtons de cannelle

– 2 gousses de vanille

– 100 g de fleurs d’hibiscus séchées

– 60 g de thé au choix (roiboos, thé blanc ou noir)

Pour ma part, je n’avais pas de thé blanc ni plus assez de fleurs d’hibiscus, j’ai donc complété avec un reste de paquet de thé noir à la vanille qu’une amie m’avait offert de l’île Maurice. J’ai augmenté les doses par deux par rapport au livre à part la gousse de vanille puisqu’on mon thé blanc était déjà à la vanille.

Il vous faudra commencer par prélever l’écorce de deux oranges, les couper en petits cubes (afin qu’ils sèchent plus vite) et les mettre près d’une source de chaleur. Il faudra prévoir cette opération quelques jours à l’avance.

Lorsque les écorces sont sèches, vous pourrez procéder au reste de la recette.

A l’aide d’un pilon, écraser tout d’abord la cannelle et la badiane très grossièrement, réserver.

De manière plus fine, écraser la cardamone et les clous de girofle et rajouter l’ensemble à la cannelle et à la badiane.

  

Couper en deux la gousse de vanille, la couper très finement avant de la rajouter également à l’ensemble.

Rajouter ensuite tout le reste des ingrédients, le roiboos, le thé blanc (pour ma part), l’écorce d’orange, les fleurs d’hibiscus et transvaser dans un joli pot hermétique afin de conserver tous les arômes subtils de ce thé.

   

 

J’attends vos commentaires avec impatience.

Moi j’adore !!!

La préparation de ce doux breuvage m’a rappelé de merveilleux souvenirs.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *